Qu'est-ce que la méthanisation ?

Une unité de méthanisation à Chacé

Avec plus de 1 000 sites en France, la méthanisation représente une source d’énergie renouvelable qui contribue à répondre au défi majeur de la transition énergétique. Le projet de méthaniseur à Chacé n’est pas le premier sur le Saumurois puisque deux unités existent déjà à Doué-en-Anjou.
L’unité de méthanisation portée par SEVE sera implantée dans la zone industrielle de Chacé. Le biogaz produit par le méthaniseur sera valorisé localement par la station bioGNV de Saumur dont l'ouverture est prévue en janvier 2020.

Qu'est-ce que la méthanisation ?

La méthanisation est un procédé biologique basé sur la dégradation de matières organiques (déchets agro-alimentaires, effluents d’élevage, résidus agricoles divers…) sous l’action de différentes bactéries en conditions contrôlées.
Cette fermentation de la matière organique conduit à la production du digestat et du biogaz.

Constitué principalement de méthane et de dioxyde de carbone,
le biogaz est ensuite épuré pour ne conserver que le méthane, avant d'être injecté dans le réseau GRDF. 
Le digestat, quant à lui, est stocké avant d’être valorisé : épandage agricole ou compostage.

Le comité de suivi

Afin d’accompagner le projet dans son développement et son fonctionnement, Saumur Energies Vertes a mis en place, dès février 2018, un comité de suivi réunissant les personnes concernées par le projet, toutes d’horizons divers. Le comité est composé d’un représentant du syndicat du Saumur-Champigny (Dominique Joseph), d’un élu de la Communauté d’agglomération (Anatole Micheaud, en charge de la transition énergétique), d’un élu de Chacé (Grégory Moreau), d’un représentant de la zone d’activité dans laquelle sera implanté l’unité de méthanisation (Mickael Requillard d’Ackerman), de 2 représentants du collectif et habitants de Chacé (Fabien Duveau et Jean Luc Guiocheau) et des porteurs de projet (Lucien Gerbier, président de Saumur Energies Vertes, et Aurélie Kaminski de la SemA-E).

Véritable lieu d’échanges, le comité de suivi se réunit régulièrement, parfois en compagnie de spécialistes comme des experts agronomes, afin de débattre et de répondre aux questions que le projet pourrait soulever et aboutir ainsi à un projet de qualité et accepté par le plus grand nombre.

Pour en savoir plus sur la méthanisation :